Nos actions 

La fondation choisit majoritairement des projets dans des zones souffrant ou ayant souffert de conflits où les jeunes peuvent et veulent jouer un rôle décisif.

Afrique du Sud (3)

 

Lutte contre les inégalités par une éducation citoyenne et innovante à Cape Flats

Côte d'Ivoire

 

Formation professionnelle et appui à l’insertion socio-économique à Abidjan.
 

Sri Lanka

 

Éducation, cohésion sociale et entrepeunariat économique et service à la communauté.

 

  

 

  

 

  

Kurdistan (2)

 

Aide psycho sociale et formation des rescapés du génocide Yézidi. 
 

 

  

Syrie

 

Centre communautaire dans le quartier dévasté de Midan à Alep. 
 

Bosnie (2)

 

Construire un avenir commun dans le respect des différences

en Bosnie.

Irak (2)

 

Formation des thérapeutes et en traumatologie et dialogues de paix.
 

 

  

 

  

 

  

Jordanie

 

Personnes réfugiées, résilience et perspectives d’avenir  à

Amman-Jordanie

 

 

  

Afrique du Sud (3 projets)

 

Lutte contre les inégalités par une éducation citoyenne et innovante à Cape Flats, Afrique du Sud

 

Le projet vise à lutter contre les inégalités en promouvant un état d’esprit positif parmi les jeunes et leurs parents afin qu’ils deviennent des citoyens actifs, responsables et productifs.

 

Dans un contexte de violence et de grande pauvreté, le projet tend à former des dirigeants responsables, compétents et transparents, capables d’insuffler des changements économiques et sociaux dans la région. Pour ce faire, il développe une approche de la famille, du leadership, de la santé et de l’accès à l’emploi.

 

La famille au travers d’ateliers sur les aptitudes parentales, le bien-être et l’autonomie financière.

 

Le leadership au travers d’ateliers de formation, de tutorat, d’échanges. Les jeunes apprennent le leadership, expérimentent de manière concrète la vie dans un autre milieu social et racial, conçoivent et mènent des projets de sensibilisation novateurs dans leurs communautés.

 

La santé permet d’offrir aux jeunes des écoles et des communautés des espaces de discussion et d’échanges sur la santé reproductive, le VIH/SIDA et de leur donner un appui psycho social.

 

Le volet sur l’accès à l’emploi tend à pallier la pénurie de compétences informatiques en utilisant l'apprentissage mixte : un cours interactif en ligne et une immersion professionnelle en entreprise. L'intervention combine des leçons d’informatique, de programmation et des formations de développement personnel. Le jeune est alors orienté vers un stage pratique en entreprise où il pourra mettre en œuvre ce qu’il a appris et découvrir la réalité d’un travail professionnel.

 

Télécharger la description détaillée du projet LEADERSHIP en PDF

Télécharger la description détaillée du projet SANTÉ en PDF

Télécharger la description détaillée du projet EMPLOI en PDF

 

Colombie 

 

Accompagnement de jeunes dans un parcours de formation professionnelle et de recherche d’emploi

Medellin, Colombie

 

Une équipe interdisciplinaire composée d'artistes et de psychologues accompagne les jeunes et leurs familles. Cette équipe de professionnels dispose d'espaces dans lesquels elle encourage la transformation personnelle à travers une méthodologie éprouvée, basée sur l'art, la réflexion et l'action.

 

Le projet consiste à accompagner ces jeunes dans la clarification et la réalisation d’un parcours de formation professionnelle, en leur faisant découvrir leur potentiel.  Ils sont aidés à découvrir des opportunités de bourses et de formations qu’offre la région et sont orientés vers le marché de l’emploi.

 

Des alliances seront mises en œuvre avec les services municipaux et des conventions seront conclues avec des centres de formation et des universités pour obtenir des conditions d’accès favorables aux jeunes.

Dans le cadre de cet accompagnement, le projet offrira également un appui psycho social aux jeunes et à leur famille.

 

 

 

 

 

 

 

Côte d'Ivoire

 

Formation professionnelle et appui à l’insertion socio-économique et au « vivre ensemble » des jeunes vulnérables à Abidjan, Côte d’Ivoire.

 

Dans un contexte de tensions encore bien présentes entre ethnies suite aux conflits des années 2002 et 2010, le projet vise à promouvoir la dignité de la personne humaine et à encourager le rapprochement des communautés dans les bidonvilles d’Abidjan, particulièrement touchés par la guerre civile.

 

Le projet consiste à soutenir la formation professionnelle des jeunes des quartiers défavorisés d’Abidjan dans le secteur de l’artisanat par une formation pluridimensionnelle (alphabétisation, compétences de vie et gestion-entrepreneuriat). 

 

Il soutient également la structuration de ce secteur par le biais des associations et vise à former des leaders positifs au sein des communautés, des associations ou des groupements dans les quartiers.

 

Ce projet se veut ainsi porteur de cohésion sociale dans un contexte politique encore tendu.

 

Mars 2020 – Décembre 2022

500.000 € par an

3 ans (2020-2022)

57.300 € sur les 3 ans

Mars 2020 – Février 2023

345.000 € sur 3 ans

Sri Lanka

 

Promouvoir une paix durable et la cohésion entre les communautés touchées par le conflit (Trincomalee)

 

Le projet s'adresse aux jeunes en proposant trois approches pour construire une nouvelle société porteuse de valeurs démocratiques, transcendant les préjugés et la méfiance mutuelle.

 

  • Un programme d'éducation aux valeurs
  • L’entrepreneuriat économique
  • La cohésion sociale, l'unité et le service à la communauté.

 

Le programme d'éducation aux valeurs permettra aux jeunes de se réunir pour apprendre les valeurs fondamentales des sociétés civilisées, l'acceptation du pluralisme et l'approche démocratique de la résolution des conflits. Ils seront motivés à consacrer du temps à la compréhension du passé, des causes profondes qui ont conduit au conflit et à la guerre. Ils se réuniront une fois par mois pour acquérir des connaissances, de l'expérience et des compétences en matière de leadership.

 

L'entrepreneuriat économique soutiendra et aidera les jeunes sélectionnés à s'engager dans des activités économiques. Ils seront formés aux compétences commerciales, élaboreront un plan d'affaires, travailleront en équipe lorsque cela sera possible et deviendront des petits entrepreneurs dans leurs villages. Ils recevront le capital nécessaire pour démarrer les activités économiques. En fonction de la situation sur le terrain, les activités d'emploi se feront soit en groupe, soit individuellement. Il y aura un dialogue et une compréhension mutuelle dans le processus de prise de décision.

 

Le programme de cohésion sociale, d'unité et de service à la communauté les aidera à travailler pour l'amélioration de leur village, à se soutenir mutuellement, à résoudre les conflits communautaires.

 

Mars 2020 – Février 2023

345.000 € sur 3 ans

Kurdistan

 

Aide psycho sociale, éducation et formation professionnelle des rescapés du génocide Yézidi  (Gouvernorat de Dohuk-Kurdistan irakien)

 

Le projet vise à défendre et restaurer la dignité des personnes déplacées et réfugiées, à soutenir les plus vulnérables d'entre eux, et à leur donner l’espoir d’un avenir meilleur.

  

Le projet s'adresse principalement aux survivants Yézidis du génocide d'août 2014 perpétré dans la plaine de Ninive en Irak. Ceux-ci se sont réfugiés au Kurdistan, notamment dans la ville de Sharya et ses sept villages environnants.

 

Un retour volontaire, sûr et digne au Sinjar, leur région d'origine reste incertain.

 

Le projet comprend trois programmes principaux qui répondent de manière globale à certains des besoins urgents des survivants : (1) des visites aux familles hors des camps, une aide financière d'urgence, une aide alimentaire, des conseils juridiques et un dépistage des problèmes de santé mentale ; (2) un programme structuré d'éducation non formelle conçu pour aider les jeunes dans les étapes critiques de leur parcours scolaire et pour donner un coup de pouce aux très jeunes enfants dans leur éducation ; et (3) un programme d'éducation des adultes et de formation professionnelle pour renforcer l'autonomie financière ainsi qu’un soutien psychosocial aux femmes.

 

2 ans (2020-2021)

1.075.000 € (2020)

1.128.000 € (2021)

Kurdistan

 

Réintégration des femmes Yézidies et amélioration de la cohésion sociale dans le gouvernorat de Dohuk au Kurdistan irakien. Café communautaire.

 

Ce projet s'articule autour de l'ouverture d'un Café à but non lucratif à Dohuk, géré principalement par des femmes de la communauté Yézidie. Il vise à offrir une opportunité de réintégration aux femmes victimes des violences et à créer un espace accueillant pour les personnes venant de tous les horizons.

 

Le projet aborde deux aspects cruciaux de la vie qui se renforcent mutuellement : d’une part, la santé mentale et les moyens de subsistance, d’autre part, la rencontre, l'interaction et la reconstruction humaine et sociale. Le Café réunira des personnes d'ethnies, de religions et de milieux sociaux différents. Les rencontres dans un cadre détendu et agréable permettront de briser les stéréotypes et de créer une plus grande cohésion sociale.

 

Les bénéfices du Café seront investis dans les soins de santé des membres les plus vulnérables de la communauté.

 

Les employés seront choisis parmi les bénéficiaires des services de santé mentale. Des formations, y compris des cours de langue, seront dispensées. Le projet sera durable, en termes économique, écologique mais aussi social.

 

2020-2021

224.000 € 

République serbe de Bosnie

 

Construire un avenir commun dans le respect des différences en Bosnie (Banja Luka)

 

La Bosnie-Herzégovine est historiquement un point de rencontre de différents peuples, cultures et religions au sein des Balkans. La guerre de 1992-1995 a laissé des cicatrices au sein des trois principaux groupes ethniques et confessionnels. 

 

Ce projet envisage la réconciliation entre ces trois groupes, en renforçant les capacités des personnes et en réduisant le taux de chômage. Tous les participants au projet participeront à des ateliers de réconciliation et seront encouragés à accéder au marché du travail.

 

Le projet dispensera des formations adaptées aux besoins du marché, organisera des stages d’immersion, développera des compétences techniques et commerciales et encouragera l’entreprenariat social.

 

2020-2022

242.000 € 

Bosnie Herzégovine

 

Construire une économie de la paix (Sarajevo)

 

Le projet devrait contribuer à la stabilisation économique locale et à une paix durable entre les communautés ethniques et confessionnelles à Sarajevo. Il tendra à promouvoir les valeurs communes de tous les groupes.

 

En travaillant avec plusieurs groupes, les femmes, les jeunes, les représentants religieux et les minorités, le projet tendra à créer un environnement social et humain permettant d’offrir à chacun des opportunités économiques et sociales. Le progrès économique local permettra de freiner l’exode européen de jeunes au potentiel prometteur et de recréer une certaine stabilité dans le pays. Une attention particulière sera portée aux groupes vulnérables.

 

Différentes approches seront nécessaires pour les différents groupes à atteindre. Nous obtiendrons ainsi des résultats plus fondamentaux et plus ciblés. En raison des différences entre les groupes cibles, l’équipe du projet développera une approche personnalisée permettant de mieux guider et répondre aux besoins fondamentaux des personnes.

 

Un travailleur social sera nécessaire pour le travail avec la population rom, ainsi qu'une assistance matérielle avant d'entrer dans leurs communautés, car malheureusement cela est généralement nécessaire pour obtenir l'autorisation de travailler dans leurs communautés et poursuivre la communication. En outre, une approche spéciale est nécessaire pour le travail avec les jeunes, en raison des besoins de cette population.

 

2020 - 2022

750.000 € sur 3 ans

Jordanie

 

Personnes réfugiées, résilience et perspectives d'avenir à Amman

 

Le projet vise à assurer aux personnes réfugiées une vie digne, décente et la plus intégrée possible en Jordanie dans un premier temps. Dans un second temps, avec l’aide du UNHCR, il accompagne ces personnes en les formant pour rendre possible leur projet de migration en Occident ou leur retour dans leur pays d’origine quand c’est possible.

 

Deux organisations locales (le Jesuit Centre, établi à Amman depuis 1989 et le Jesuit Refugee Service établi à Amman depuis 2008) ont décidé d’unir leurs forces et compétences pour répondre à ce double défi pour les réfugiés : se reconstruire psychologiquement, socialement et intellectuellement et, sur base de ce bagage humain et intellectuel, refaire leur vie dans leur pays d’origine ou ailleurs.

 

Le projet réunit des Jordaniens et des non-Jordaniens, des résidents et des réfugiés, des travailleurs migrants ou établis, des musulmans et des chrétiens, des femmes et des hommes pour leur apprendre à se connaitre, à se respecter, à s’apprécier et à vivre ensemble. Cet apprentissage permettra aux plus exclus de découvrir leur potentiel, de reprendre confiance en eux et d’affronter leur vie future avec espoir et détermination.

 

L’apprentissage du vivre ensemble et de l’ouverture aux autres est une priorité pour la société moyen-orientale de demain. Ce projet veut y contribuer en promouvant l’apprentissage et l’organisation d’événements culturels et sportifs où les jeunes peuvent s’affirmer, s’épanouir et se reconstruire.

 

2 ans (2020-2021)

274.750 €

 

  

Colombie

 

Accompagnement de jeunes dans un parcours de formation et de recherche d’emploi.
 

Syrie

 

Implantation d’un centre communautaire dans le quartier dévasté de Midan (Alep)

 

Depuis la fin des combats à Alep, les habitants de Midan ont contribué à développer des projets sociaux mêlant les diverses communautés. Le quartier est devenu rapidement un centre de référence en développant également des activités récréatives et d’éducation. Grâce à ces programmes et aux formations, nous assistons aujourd’hui à l'intégration réussie de plusieurs communautés chrétiennes et musulmanes, fait encore assez exceptionnel à Alep.

 

Le projet consiste à acheter et à réhabiliter un local dans un quartier ravagé par la guerre.

 

L’équipe du projet souhaite en faire un lieu de reconstruction de la vie du quartier en relançant des activités nécessaires au développement économique et humain des habitants. Toutes les communautés confessionnelles d’Alep seront invitées à prendre part au projet et à reconstruire des liens entre les personnes quelle que soit leur condition ou origine.

 

Des cours d’anglais, de musique et d’informatique seront dispensés aux enfants et des formations professionnelles répondant aux besoins du quartier aux adultes.

 

Une aide sociale sera consacrée aux familles les plus touchées par le conflit.

 

Un volet de santé mentale permettra de contribuer à la guérison de traumatismes de guerre.

 

Des ateliers de formation et d’éducation à la paix seront organisés pour encourager la coexistence entre personnes de religions différentes et en faire un exemple pour la ville d’Alep.

 

2 ans (2020-2021)

40.000 €

Irak

 

Formation des jeunes à la paix et au dialogue (Kurdistan et Irak)

 

Le projet contribuera à promouvoir la cohésion sociale et la coexistence pacifique en Irak par le dialogue et la formation.

 

Il se concentrera sur différents groupes cibles : les enfants et les adolescents, les jeunes militants qui souhaitent engager un dialogue de paix au sein de leur communauté, les membres adultes de la communauté qui ont été touchés par la violence et les traumatismes ainsi que les dirigeants communautaires et religieux.

 

Le projet fournira aux participants des informations sur les droits de l'homme et sur l'importance de la tolérance et du dialogue pour une société démocratique et pacifique, il soutiendra la création d'un réseau de jeunes militants et leur donnera les moyens de devenir actifs au sein de leurs communautés.

 

Il facilitera la création d'espaces de rencontre pour les membres de communautés touchées par la violence et les traumatismes.

 

2020 - 2021

427.277 €

Irak

 

Renforcement des capacités des thérapeutes et des conseillers en traumatologie dans le nord de l'Irak

 

Le projet consiste dans le renforcement des capacités pour les professions d'assistance dans le Nord de l'Irak et en Syrie.

 

Vingt-cinq professionnels locaux ayant une formation en psychologie seront formés pour fournir un soutien thérapeutique approprié aux personnes traumatisées et à leurs familles, et faciliter leur réintégration dans une société non violente.

 

Six autres participants, qui ont déjà suivi une formation antérieure en thérapie des traumatismes, accompagneront le nouveau groupe de formation en tant que co-formateurs / facilitateurs et acquerront ainsi des connaissances et des compétences approfondies dans le domaine.

 

2 ans (2020-2021)

55.685 €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

2020-2021

2020 : 600.000 €

2021 : 600.000 €

IMPACT HOPE

FONDATION

Transformer des sociétés en post-conflit par l’éducation des jeunes

MENU